CUDM

Synthèse et recommandation de la table ronde sur La nouvelle politique marocaine d’immigration et la régularisation des femmes et des enfants – 19 Décembre 2015

Synthèse et recommandation de la table ronde sur La nouvelle politique marocaine d’immigration et la régularisation des femmes et des enfants – 19 Décembre 2015

Synthèse et recommandation de la table ronde

sur

La nouvelle politique marocaine d’immigration et

La régularisation des femmes et des enfants : Bilan et perspectives

Organisée

par le Centre UNESCO « Droits et Migrations »  (CUDM)

En collaboration avec l’Association « Voix des Femmes Migrantes au Maroc » (VFMM)

A Rabat, le Samedi 19 décembre 2015

Par Rachida Chérifi

    Lors de cette table ronde, les participants ont tous salué la nouvelle politique marocaine d’immigration et ont remercié SM le Roi Mohamed IV pour cette initiative et cette impulsion, notamment l’opération de régularisation de séjour des personnes migrantes sans papiers, qui s’est déroulée du premier janvier au 31 décembre 2014.

C’est une politique publique qui s’avère plus humaniste et plus solidaire. Elle est fondée essentiellement sur les droits humains et s’appuie sur la coopération internationale et sur l’intégration des migrants dans la société marocaine.

Sur les 27 916 demandes, plus de 17 000 immigrants ont été régularisés dont 9 202 femmes. Toutes les demandes des femmes en situation irrégulière ont été satisfaites. Les participants ont rendu hommage à   la société civile qui s’est impliquée de manière très dynamique dans cette opération.

Toutefois, malgré les résultats et les efforts déployés par le gouvernement marocain, le chemin à parcourir est encore long pour arriver à diminuer les difficultés et réussir une véritable intégration des immigrants et des étrangers qui se trouvent sur le territoire marocain. Il est nécessaire et urgent, semble-t-il, de mettre en place un régime de protection véritablement efficace et équitable.  

Parmi les recommandations émanant des participants à la table ronde, en particulier les membres des associations qui œuvrent dans le domaine du respect des droits des immigrants et les personnes immigrantes qui ont apporté leur témoignage, on note une insistance sur le respect des droits humains et la non-discrimination.

Il a été recommandé :

  • La continuité de l’opération de régularisation pour les personnes qui n’ont pas pu bénéficier de cette opération.
  • L’intégration des immigrés dans la vie active.
  • L’apprentissage de la langue arabe (classique et darija) et aussi le français.
  • La lutte contre la violence faite aux femmes et la prise en charge totale des soins médicaux des femmes enceintes et des enfants, étant donné que la couverture sociale RAMED, est insuffisante puisqu’elle ne concerne que l’accès aux hôpitaux publics, sans médicaments.
  • La sensibilisation aux problèmes de la femme migrante afin de la rendre plus visible et lui faire connaître ses droits et ses devoirs.
  • L’accès de toutes les personnes migrantes aux droits, à la justice et à l’assistance juridique.

Les deux intervenantes marocaines, Maître et Professeur Khadija Elmadmad et Professeure Fatima Meslohi, ont insisté sur le besoin de développer les études et la recherche dans le domaine du droit de la migration et des réfugiés, le développement d’un partenariat entre les chercheurs et la société civile, la collaboration entre les avocats et les universitaires pour promouvoir la spécialisation dans le domaine des aspects juridiques de la migration. Elles ont insisté sur le besoin de respecter les droits des femmes et des enfants migrants et d’harmoniser les dispositions des conventions internationales ratifiées par le Maroc avec le droit national.

Saisissant cette occasion, la directrice du centre de l’UNESCO « Droits et Migrations » (CUDM), le Professeur Khadija Elmadmad, a annoncé le projet de la création prochaine d’une Clinique du Droits de la Migration (CDM) à la Faculté de Droit de Casablanca.

    En conclusion, les participants ont salué l’initiative de l’organisation de cette table ronde et ont demandé que ce genre de rencontres se multiplie à travers tout le Royaume, afin de faire avancer la question de tous les migrants au Maroc, qu’ils immigrés au Maroc ou immigrés du Maroc, qu’ils soient migrants volontaires ou demandeurs d’asile et réfugiés.

Note de présentation

    En septembre 2013, le Maroc a pris une décision à haut niveau d’adopter une nouvelle politique d’immigration, plus humaniste et plus solidaire, basée sur le respect des dispositions de la nouvelle Constitution du Royaume et de ses engagements internationaux dans le domaine des droits de l’homme et des droits des migrants.

L’une des principales composantes de cette nouvelle politique d’immigration est la régularisation des personnes immigrées en situation irrégulière.

Les opérations de régularisation ont duré toute l’année 2014. Une grande partie des personnes qui ont bénéficié de ces opérations était des femmes et des enfants.

    Saisissant cette occasion, le CUDM et la VFMM ont choisi de célébrer la journée internationale des droits de l’homme (le 10 décembre) et la journée internationale des migrants (le 18 décembre) en organisant une rencontre sur « La nouvelle politique marocaine d’immigration et la régularisation des femmes et des enfants : Bilan et perspectives », le Samedi 19 décembre 2015 de 9H à 13H, à Rabat, au Club des Avocats, sis au quartier Océan, à la rue d’Afghanistan, en vue de faire le bilan de cette opération exceptionnelle de régularisation et débattre des problèmes rencontrés par les femmes et les enfants ainsi que les perspectives d’avenir.

Programme de la rencontre

09.00 – 09.30 :          Enregistrement des participant(e)s

09.30 – 10.00 :          Ouverture

                                   Modération

Khadija Elmadmad

Professeur de Droit, Avocate et Directrice du CUDM

 

10.00 – 10.20 :          Des régularisations pourquoi et comment ?

Fatima Meslohi

Professeur de Droit à l’Université Hassan Premier à Settat et Secrétaire Générale du CUDM

10.20 – 10.40 :          Bilan des régularisations des femmes et des enfants

Helène Mariam Yamta

Présidente de l’Association « La voix des Femmes Migrantes au Maroc »

10.40 – 10.55 :          Témoignage d’une femme immigrée issue de l’Afrique Subsaharienne

10.55 – 11.10 :           Témoignage d’une femme immigrée de l’Asie

11.10 – 11.25 :            Témoignage d’une femme immigrée du Moyen Orient

11.25 – 11.35 :            Pause-café

11.35 – 12.35 :            Débat

12.35 – 12.50 :           Rapport et recommandations

Dr. Abderrahim Kounda et Dr. Rachida Cherifi

Membres du Comité Exécutif du CUDM

12.50 – 13.00 :           Clôture

 

Comité d’organisation

  • Maître Mohammed Jaouad Idrissi Qaitoni 

Tel : 06.61.81.56.24 , Email : jaouad.idrissiqaitoni@gmail.com

  • Maître et Professeure Khadija Elmadmad 

Tel : 06.61.31.10.42 , E mail : khadijaelmadmad@gmail.com

  • Madame Helène Marima Yamta 

Tel : 06.05.69.74.98 ,  Email : babaghizlor@yahoo.fr